VOTE | 198 fans

La série

Pour poster sur ce forum, veuillez vous identifier

Retour à la liste des sujets

Les personnages

Rectification

dadie  (20.05.2016 à 16:00)

Sur les DVD on trouve les épisodes et des compléments à ceux-ci. Dans un de ces ajouts, qui a pour titre, "Le mariage de Lady Edith" ( avec Strallan) on nous détaille le tournage de cet évènement ...inachevé. On y trouve des interviews des acteurs,.. et on voit à un certain moment un carton jaune clair destiné à être distribué aux assistants qui suivront l'office. Sur ce carton on peut lire nettement en bas à gauche, les prénoms  de la mariée: Edith, Joséphine et en bas, à droite ceux du marié: Anthony, Philipp. 1) Edith a bien un 2nd prénom   2) ce 2nd prénom serait le même que celui de sa soeur Mary . Ce qui semble bien curieux ! C'est le faire part de mariage publié par Richard Carlisle et lu par Robert qui nous avait indiqué le 2nd prénom de Mary : Joséphine. Qui est cette Célèbre Joséphine ? Les personnes qui devaient tout vérifier avaient fait le fête la veille du jour où on  a imprimé les cartons ?                                                          


2nd prénom

stella  (20.05.2016 à 21:37)

Voici ce que j'ai trouvé sur un site anglais:

"Different sources have identified Edith's middle name as either Violet or Josephine, but neither has been officially confirmed."

Traduction: Différents sites informent que le second prénom d'Edith est soit Violet soit Josephine mais aucun des deux n'a été officiellement confirmé.

Il me semble pas que nous entendons parler d'une Joséphine dans la famille pour que ce prénom soit repris en signe d'héritage. Peut être que Julian a voulu donner ce second prénom à Edith puis a changé en le donnant à Mary.

Interview préparatoire à l'article à paraître dans le magazine...

dadie  (21.05.2016 à 17:38)

-Interviewer :  Permettez-moi de vous remercier, Lord Grantham, d'avoir accepté de nous recevoir à Downton Abbey, dans votre petite bibliothèque. ( Est-il vrai que vous possédez une Bible de Gutenberg ?). Merci aussi de répondre en   français ( mais je peux  parfois faire une tradiction si nécessaire)

- Lord Grantham : You are welcome (= je vous en prie)...bien que j'ai toujours eu des préjugés envers le monde journalistique. Mon premier contact avec l'un d'entre vous , je veux parler de Sir Richard ( Carlisle), ce ploutocrate colporteur de journaux à scandales, n'a pas été une réussite, bien qu'il n'ait pas mis ses menaces à exécution. Après la rupture avec ma fille aînée, Lady Mary, nous n'avons plus jamais entendu parlé de lui. Je me suis méfié, à tort, de Michael Gregson que je croyais uniquement intéressé par le nom et le titre de ma cadette, Lady Edith, au service de son déplorable journal. Quant à la Bible de Gutenberg, seul notre bibliothécaire Monsieur Pattinson, pourrait   vous renseigner, mais il est absent pour le moment.

Interviewer :   J'aurais aimé que vous nous parliez du domaine de Downton Abbey.   Y êtes vous né ?

Lord Grantham :  Oui, j'y suis né and I hope to die here. (Vous espérez y mourir).  It is my third parent ( votre troisième parent) and my fouth child ( votre quatrième enfant) . Downton is in my blood (dans votre sang)  and in my bones ( dans vos os). Comme vous le savez  ce domaine est soumis à la règle de la substitution d'héritier. J'ai eu trois filles. La dernière, tardive et inattendue grossesse de Lady Grantham a abouti à un miscarriage ( une fausse couche ) à ma grande déception car c'était un petit garçon et j'aurais tellement aimé avoir un fils. L'héritier du titre de comte et du domaine, après le décès de mon cousin germain James,  et de son fils Patrick, s'est révélé être un cousin éloigné , Matthew Crawley. Avocat d'affaires , célibataire , jeune et ma foi good looking ;  un bon parti pour ma fille aînée.

Interviewer : En tant que propriétaire de ce domaine, Lord Grantham...

Lord Grantham : Je vous arrête tout de suite.  Je ne me suis jamais considéré  comme le propriétaire mais comme le gardien de ce domaine. Je ne suis qu'un maillon de la chaîne. Ce sont mes ancêtres qui l'ont constitué. Je me devais de le conserver et de le transmettre à mon héritier légal, quel qu'il soit. D'où mon refus d'attaquer juridiquement l'entail . J'ai dû me résoudre à prendre le parti du domaine contre ma fille aînée bien aimée, que je considérais comme l'héritière légitime. De toute façon l'entail s'est révélé être unbreakable ( inattaquable) , ma mère  a bien dû en convenir.

Interviewer : Quel était à l'époque,  votre mode de gestion?

Lord Grantham: je dois bien avouer que Jarvis ( le gestionnaire ?), oui, l'estate- agent et moi nous nous contentions d'une gestion routinière, au jour le jour, sans trop nous soucier de l'avenir. La fortune apportée par Lady Grantham servant à pallier le déficit chronique de l'exploitation des terres du domaine.

Interviewer : Il a fallu en changer ?

Lord Grantham : Oui, Matthew devenu copropriétaire à part égale avec moi n'a pas caché que " l'argent nous glissait entre les doigts, que le domaine était mal géré, qu'il y avait du gaspillage". C'était difficile  à entendre. Jarvis en a démissionné !

Interviewer : Etiez - vous opposé à tout changement ?

Lord Grantham : Non, je ne fuis pas le progrès. J'avais fait installer l'électricité puis le téléphone  au château mais pour l'exploitation du domaine,  cela faisait des siècles que l'on procédait ainsi. Je voulais bien changer mais  ... à ma vitesse, en douceur. J'ai proposé d'investir l'argent apporté par Matthew mais je ne suis pas doué pour placer les liquidités. Je suis un peu trop crédule sur les résultats annoncés ! Matthew soutenu par Murray ( votre homme d'affaires ?) oui, et Tom, veillait. J'ai finalement accepté le plan de redressement  à condition de dédommager honnêtement les fermiers désireux de nous quitter. Il fallait rendre le domaine autosuffisant. Matthew avait raison. Je dois honnêtement le reconnaître.

Interviewer : Alors optimiste pour l'avenir ?

Lord Grantham : Oui, Lady Mary, qui a hérité de la part de Metthew tient fermement la barre, aidée de Tom et de Henry.

Interviewer : Les choses ont-elles été faciles ?

Lord Grantham: Non, car voyez-vous , je suis un peu coléreux. J'essaie de me contrôler mais parfois j'éclate, je crie , mais me calme assez vite et regrette de m'être laissé emporter. Il m'arrive de dire des choses que je ne pense pas réellement. Contre Tom qui avait osé levé les yeux sur ma benjamine Lady Sybil,  contre cette Rosa Luxembourg de pacotiie, contre Simon Bricker ...mais je préfère ne pas poursuivre sur ce sujet. De plus je ne suis pas très" Dunga Din" comme " Tom le Pacificateur" toujours disponible pour aider les membres de la famille voir jouer au criket !

Interviewer : Justement c'est Monsieur Branson qui a dit un jour que vous êtiez "un employeur honnête" . Qu'en pensez- vous ?

Lord Grantham: Je l'espère, en tout cas , j'essaie. Prenez Carson engagé comme valet de pied par mon père qui a toujours été loyal envers nous, comment ne pas être reconnaissant envers lui et ne pas  l'aider aujourd'hui ? Et Bates? Nous avons combattu ensemble en Afrique du Sud, il est " my old comrade in arms. Avec les métayers, c'est un partenariat ancien.  Le Docteur Clarkson a  déclaré " Grantham is not a harsh landlord" ( est du genre clément). On peut parfois me trouver un peu paternaliste ou sermoneur (demandez à Barrow !) mais quand une personne vient me demander de l'aide, j'essaie de régler correctement le problème.

Interviewer : Comme avec le neveu de Mrs Patemore par exemple?  J'ai entendu dire que vous aviez pris en charge le coût des études du jeune Freddie Morsum. Est-ce vrai ?

Lord Grantham : No comment .                                                         (à suivre)

 

 

 

@ Stella

dadie  (21.05.2016 à 18:03)

Je crois que parfois les "scripts girls" qui ont pour mission de tout noter sur le tournage d'un film ou d'une série, afin que d'un jour à l'autre, il n'y ait pas de "couacs " ont fait des oublis et des erreurs. Mais avec le nombre d'épisodes cela n'a rien d'étonnant et de plus c'est un détail, un détail plutôt amusant, mais un détail quand même.  Le 2nd prénom de Mary a dû être choisi en 1er et quand il a fallu imprimer les cartons pour l'office de mariage d'Edith et de Stallan, le prénom Josephine est revenu sur le tapis. C'est en trouvant un  carton  dans une poubelle de l'église ou avait eu lieu le tournage du mariage Edith / Bertie  que certains " fouineurs" ont su à l'avance qu' Edith épouserait un certain Herbert. Et bien sûr ils ont fait le lien Herbert = Bertie. De même il y a une robe que porte Edith qui change au cours de la visite de Gwen. Il en est parfois de même des bouquets. Par contre aucune indication que Violet serait un possible 2nd prénom pour Edith, ni qu'il y ait eu dans la famille, une Josephine. Merci d'avoir répondu.

suite de l'interview accordée par Lord Grantham au journaliste du magazine...

dadie  (22.05.2016 à 16:37)

Lord Grantham : J'aurais bien voulu reprendre la gestion du domaine après le décès de Matthew. Tom et ma mère pensaient qu'il fallait y associer Lady Mary. Moi, je croyais  la protéger en la laissant en dehors de celà mais  j'avais aussi très envie de reprendre les rênes de Downton et mes prérogatives de chef de famille. Protecteur... mais aussi autoritaire. Le pseudo testament de Matthew a tout changé car il était parfaitement valable et nous sommes à nouveau à la tête d' une double monarchie en attendant que le petit Geoge grandisse.

Interviewer : Vous êtes semble-t-il, Lord Grantham très proche de votre fille aînée. Qu'en est-il de votre cadette?

Lord Grantham : Je l'avais trop souvent négligée. Il faut dire que ses deux soeurs occupaient nos pensées, à Lady Grantham et à moi, et nos conversations. Lady Edith plus introvertie et plus  effacée posait moins de problèmes , bien que le projet de mariage avec Anthony Strallan me semblait...déraisonnable. Je déplore mon attitude trop rigide envers son " cher Gregson" surtout qu'à une occasion il a... saved my bacon ( sauvé ma mise )  après une partie de ...mais Lady Grantham n'en a jamais rien su aussi .... Je n'ai pas toujours été un père attentif pour Edith. Maitenant nous nous comprenons mieux . Je ne voyais pas les choses ainsi pour elle, mais ce qui est fait est fait et il faut aller de l'avant.   Quand je me promène, dans la roseraie avec Tiâa et que je vois sa rose préférée en train d'éclore, je ne peux que me souvenir avec émotion et amour  de ma chère Sybil. Finalement cela ne me gêne pas tellement d'avoir une... grand daugther "left footer". J'ai parfois attaché trop d'importance à des détails ou à la tradition.

Interviewer : Etes- vous en paix aujourdhui ?

Lord Grantham : Après la guerre contre l'Allemagne ( à laquelle j'aurais aimé participer plus activement ), je me sentais un animal piégé, dont le territore se réduisait comme peau de chagrin. Mais le monde a changé, j'ai changé. Il a bien fallu que je m'adapte. C'etait un choix simple : évoluer ou disparaître. Je l'ai finalement compris. La mère de Lady Grantham me l'a dit un soir dans la bibliothèque et elle avait raison.Aujour'hui  "nos bâteaux sont rentrés au port" et il nous reste à Lady Grantham et à moi, à "regarder grandir nos petits enfants", d'autant plus qu'un Petit Talbot is on the way ( en route ).

NB. Cette interview n'a jamais été utilisée pour rédiger l'article prévu dans notre magazine. Lord Grantham a finalement décidé  que sa vie ne regardait que lui et sa famille  Il a refusé la publications de l'article. Dommage. Nous avions fait de superbes photos de Downton Abbey pour l'illustrer.

 

J'ai, moi aussi mon mot à dire.

dadie  (28.05.2016 à 21:05)

Je suis un petit personnage bien modeste de Downton Abbey, mais j'estime que, moi aussi, j'ai mon mot à dire. En effet je suis née de l'imagination fertile et malveillante d'un scénariste du nom de Julian Fellows ( J.F. ) qui a décidé qu'il fallait démontrer que " upstairs", il y avait aussi la possibilité d'être malchanceux afin que les téléspectateurs  ne croient pas qu'être né en haut du "toboggan" ( ce sont ses propres mots entendus lors d'une interview - voir les bonus) entraînait automatiquement une vie , je devrais dire une glissade, sans heurts. Comme si ce n'était pas évident ! Il vous prend réellement pour des demeurés !

Donc J.F. a décidé qu'une des trois fille de Lord Grantham serait la malchanceuse chronique. Laquelle ? L'enfant du milieu bien évidemment, c'est à dire Lady Edith, ma mère. Il ne lui restait plus qu'à accumuler les difficultés sur sa tête. Vous savez : moins jolie, moins... plus ou moins à la traîne de son aînée qui est plus favorisée et méchante avec elle. Elle laisse venir les évènements, ne prend pas son destin en mains, ... donc elle mérite , selon lui, ce qui lui arrive, comme si ce n'était pas lui, le scénariste  qui lui avait donné ce " caractère" ! Un véritable cercle viscieux particulièrement pervers. Selon lui, elle doit changer pour avoir moins d'échecs, mais comment changer quand on accumule les échecs ? Et c'est lui qui a le pouvoir de la faire changer. Je ne me désole pas trop du mariage raté avec Strallan  sinon je ne serais pas née, mais J.F. aurait pu imaginer qu'obéissant aux conseils de Matthew, mon père Michael Gregson, aurait fait ses adieux à ma mère le soir du bal. C'était déjà une fin particulièrement triste à leur romance mais cela ne suffisait pas. Il fallait faire plus dans le malheur ! Donc sur les ordres de J.F. ma mère relance l'histoire : " Ce n'est certes pas notre dernière soirée".  Elle se montre tout de même un peu naïve  ! Fréquenter un homme marié très amoureux et très " intéressé", se retrouver seule avec lui dans son appartement, un soir, après que Monk ait laissé le café et ne reviendra que le lendemain, à huit heures, pour faire la vaisselle, est pour le moins risqué. Il lui avait déjà demandé de rester plus longtemps avec lui, au risque de manquer le train de 15 heurs et elle avait admis que c'était de  plus en plus difficile de lui dire "non". Dans cette situation sachant " tous les deux ce qui allait arriver", il y aurait pu y avoir un petit coup de pouce du destin... mais qui tient nos destinées en mains sinon ce détestable scénariste qui a attibué l'étiquette " pas de chance" à ma mère. Bref née de l'imagintion de J.F. me voici dotée de parents biologiques non mariés à une époque où une naissance en dehors d'une union légale est une tare épouvantable.

Devant les difficultés terribles que cette grossesse entraîne, 1ere réaction de ma mère : m'éliminer... mais "tuer l'enfant qu'elle attend d'un homme qu'elle aime profondément " mérite réflexion . Et si mon père réapparaissait, que lui dirait-elle ? Mais non, il ne reviendra pas de Munich car J.F. veille et il laissera " mijoter" le suspens  : 2 ans à prier pour qu'il soit vivant, 2 ans à espérer qu'il soit vivant, 2 ans à le maintenir en vie malgré la presque certitude de son décès. Donc je suis sauvée, je naitrai. Oui mais après que faire de moi ? Facile, m'abandonner sur le "continent" ! A peine sevrée , je suis confiée à une "gentille famille"  suisse, les Schröder ( je commençais tout juste à comprendre quelques mots d'anglais ) qui pensaient m'élever avec leurs enfants. Puis retournement de situation , je suis déracinée et confiée à une famille de métayers du domaine familial ( je reviens à l'anglais). Puis  je suis l'objet d'une rude bataille entre ma 2nd mère adoptive ( qui n'a rien compris à la situation, ce qui n'a rien d'étonnant vu que Tim son mari, lui a servi un tissu de mensonges ) et ma mère biologique. Je suis à nouveau séparée de ces fermiers et je rejoins , dans un secret... relatif, la nurserie du château  en tant que pupille de ...ma mère. Encore un secret. Fialement je vais aller vivre à Brancaster avec ma mère biologique et mon beau- père.   Pensez-vous que ce soit un bon départ dans la vie ? Je crois qu'il y a un peu d''exagération ! Tous ces changements en à peine 3 ans !

Il y a aussi plusieurs idées qui me trottent dans la tête. Je pense que c'est ma mère biologique qui m'a donnée mes prénoms : Marigold, Edith. Mais mon nom de famille ? Crawley sur mon acte de naissance car elle avait donné sa propre identité ( contrairement au conseil de sa tante) . Ai-je  ensuite été une Schröder ( Pas d'engagement signé en fait ), puis une Drewe , puis à nouveau une Crawley  quand je suis devenue officiellemnt la pupille de ma mère ? Vous vous y retrouvez ? Moi pas toujours ! Et si mon stepfather m'adopte vais-je devenir une Pelham ?   Comment ne pas avoir des difficultés psychologiques avec ces multiples identités ? J'espère que mon nom restera Crawley, surtout s'ils veulent faire croire à la fable inventée par la famille : je suis une enfant abandonnée, sans famille, recueillie par Lady Edith avant son mariage.  J'aurais aimé être une Gregson ou au moins connaître ma famille paternelle mais là encore " big secret"!

Je m'étais bien et rapidement adaptée à la nursery  de Downton. Bien sûr ils sont tous ... cousins germains a failli dire Anna à ma tante Mary, mais il faut que je parte dans le Northumberland sans Sybbie, ni George . Je vais me sentir bien seule en attendant mes demi- frères et soeurs. Autre problème comment appeler tous ces gens ? Heureusement que notre grandpère maternel accepte le surnom de Donk (= l'âne ) pour tous ses petits enfants. Mais ma mère ? C'est Maman ou tante Edith ? Et mon stepfather ? Et sa mère ?

Monsieur Julian Fellows vous vouliez une malchanceuse en haut des escaliers ...vous en avez crée deux. Aujourd'hui vous avez finalement admis que ma mère et moi  avions été assez punies pour nous laisser vivre en paix avec " un homme gentil" qui m'a de suite acceptée, sans poser de question " Oui, si c'est si important pour vous" a-t-il dit à ma mère. Cela me rassure comme me rassurent deux certitudes: 1) ma  mère a declaré : " je ne l'abandonnai jamais" (I can't give her up) et 2) mes parents biologiques s'aimaient vraiment. Je suis la preuve de cet amour et pas seulement le fruit du hasard ni celui de votre imagination débordante, Monsieur Julian Fellows, ne vous en déplaise.

Sans rancune ? Avec, quand même, un peu de rancune.  Miss Marigold.

 

Dans la série Downton Abbey les personnages parlent de ...

dadie  (11.06.2016 à 09:32)

 sexe à mots couverts mais pas toujours !

On trouve des allusions plus ou moins explicites :    Mary dit à Anna : " Il faut décider de partager ou non sa vie avec quelqu'un sans avoir passé de vrais moments avec lui, sans compter... vous savez ? Certaines femmes  le font. " Elle ne sait pas encore qu'elle le fera. C'est important pour elle car elle veut, réunis en une seule personne, un ami, un amant, un mari.   Lady Shakelton avoue à Lord Merton ( chez Violette ) " Mis à part pour "autre chose" je n'ai jamais eu aussi chaud de ma vie ". C'est surprenant de la part d'une respectable lady !  Robert à Cora à l'annonce de la grossesse tardive " On a pourtant rien " fait" de plus que d' habitude !    Mary à son père en parlant de Thomas qui va aller aux USA " Tous ces beaux sterwards se pavanant sur le pont... " Ne sois pas vulgaire" répond Robert, que sais-tu de ces "choses-là ?"

Des mots difficiles à prononcer :    Mrs Hughes qui a besoin de Mrs Patmore pour demander à Carson ce qu'il attend de leur mariage : vivre ou non comme frères et soeurs, remplir son devoir conjugal.  Un vrai mariage avec tout ce que cela implique répond Carson, pas une amitié infantile.  Andy " j'ai compris certaines choses le concernant que je préfererais taire devant une dame "     James à Thomas " Jamais je n'aurais cru devenir ami avec un homme... comme vous"

Des formulations mal interprétées  " Venez à mon appartement, je vous le ferai visiter" dit Edith " Voilà un projet très osé " s'étonne Bertie. Et non elle veut seulement demander un avis. Les mêmes plus tard " Me rendrez-vous heureux avant que j'aille dormir ?"  "Cela ressemble à un proposition indécente" plaisante Edith. " Non, je voulais dire..." Bertie est plutôt réservé et voulait seulement une réponse à sa demande en mariage.

Dire avec légèreté et élégance : " Il a peur de ne pas " l'honorer" ( Edith) comme sa 1ere femme ( Maud) pense Violette à propos de Strallan. Est-ce à cela qu'il pense ? Non, mais au bonheur d'Edith en général.  Ne pas " batifoller " la nuit avant le wedding  conseille Violette et elle dit à Sybil de rester correcte. Sybil qui avait dit à sa soeur que c'est la nuit suivante "qu'elle ne dormira pas beaucoup".

Honnis soit qui mal y pense : Carson "  La nature de la vie n'est pas stable, elle va et vient" ( flux et reflux) . Et Mrs Hughes, qui a l'esprit mal tourné ce jour là, rétorque " Exactement, même si l'image est un peu osée!" .Carson n'en croit pas ses oreilles. Il n'avait pas vu le double sens de sa réflexion.

 ( à suivre... car il y a encore beaucoup à dire sur ce sujet si vous ne le trouvez pas un peu osé ...)

dans la série Downton Abbey les personnages parlent de ... (Suite)

dadie  (11.06.2016 à 15:52)

Les enfants ? " C'est à Dieu d'en décider, nous n'y pouvons rien" dit Anna et Mr Bates de répondre " J'ai bien ma petite idée". Anna remarque " De tels propos sont indignes de vous,  Mr Bates". Quand lui donne-t-elle du John ? Seuls dans leur cottage ?     Edith raconte à Michael l'histoire de la cloche qui sonne à 6 heures pour que chacun regagne, si nécessaire, sa chambre avant l'arrivée des domestiques. " Je ne sais pas pourquoi je vous raconte cela" dit-elle. Est-ce son inconscient qui parle à sa place ?  Et Michael de répondre " I hope I do"  ( J'espère savoir ! Je crois que je sais ) , c'est à dire message reçu 5/5. Il entend ce qu'il souhaite entendre mais n'insiste pas sur le moment... du moins et revient à des propos plus "corrects" en demandant " Et-ce que je vais vous manquer ? "

Des invitations à peine voilées : Gregson à Edith " Puis-je vous convaincre de rester ? " Je ne fais qu'évoquer ce que celà implique" . ( Ce que Edith appelle pudiquement vivre dans le péché . Cette façon de parler le fait sourire mais ellle montre qu'elle a très bien compris .   Et encore " I am curious about every thing to DO with you" (to Do = faire)  et aussi " Je n'ai pas prévu de sortir ce soir"; si ce n'est pas une invitation à passer la soirée, voire la nuit  devant la cheminée  ou ... Edith a bien saisi l'invitation et elle ne dit pas non. Elle a évolué !

Sans se cacher derrière les mots : " Je voudrais que nous soyons amants, Mary" dit Tonny Gillingham . C'est une proposition scandaleuse selon lui mais il la fait tout de même sans hésiter et clairement. Il a compris qu'elle veut s'assurer que tout va bien dans "ce domaine" et il exploite l'idée pour la convaincre de l'épouser. Jamais il n'aurait pensé qu'elle puisse dire non après "avoir fait l'amour toute la nuit jusqu'à épuisement de l'un des deux..." comme il le dit à l'hôtel. "Comment pourrait-on être plus clair "acquiesse Mary.  "Ne suis-pas un bon amant " demande -t-il plus tard, un peu ... inquiet à Mary.    "Nous ne sommes pas amants" dit Tom à Robert à propos de Miss Bunting et lui. Thomas avait " rapporté" à Lord Grantham qu'il les avait vus à l'étage pendant que la famille était absente et ce pour nuire à Tom.  " Kemal Pamuk, mon amant" avait dit Mary à sa mère pour la choquer. Celui-ci avait été plutôt direct mais Mary était d'accord... "il était si beau" dira-t-elle après avoir essayé  de lui fermer les yeux. 

Il y a d'autres reflexions comme celle de Spratt à Denker  " when were you lost wanted ? " par exemple, mais nous ne pouvons pas tout citer et nous n'avons aussi pas tout remarqué. Nous avons volontairement passé sous silence l'épisode Green / Anna qui est un crime qui aurait dû logiquement l'envoyer de longues années en prison mais son sort a été scellé autrement et ... definitivement.  "Il a finalement pas eu tellement de chance " constatent Anna et John Bates.

N.B. Dans plusieurs articles de magazines, il y a des références à cette série dont " le changement de vie en Angleterre après la guerre ( la 1ere guerre mondiale)  comme le montre la série anglaise Downton Abbey." Voir le Figaro Magazine de cette semaine. ( Sans publicité !)


Résumés

cinto  (09.01.2017 à 18:45)

Je viesnd e finir la série mais je ne vais pas passer tous les personnages en revue; voici simplement mes impressions.

Pour moi, les deux eprsonnages principaux sont Mary et Edith. Je les aime toutes les deux de façon différente. 

J'adore Mary (j'ai lu précédemment qu'elle ne laisse pas indifférent et que certains la déteste au point de vouloir la voir disparaître); pour moi,e lle n'est pas hautaine, elle est simplement consciente de sa position sociale, comme elle a été élevée et elle est capable de geste de grande humainté notemment envers Anna ; ce n'est pas pour rien que carson la vénère.

Je ne la trouve pas haineuse ou jalouse de sa soeur (sauf à l'évènement de la saison 6) ; elle l'ignore simplement. elle est fière et orgeuilleuse; en quoi cela est-il un défaut ?

J'aime beaucoup Edith; j'ai eu du mal avec elle au début mais je la trouve très combattive et beaucoup plus indépendante que Mary; elle reprend un magazine et sait s'en occuper. Elle cherhce désespéremment à se marier parce que c'était le sort des femmes de l'aristocratie à cette époque. Pas facile!

Chez les domestiques, j'ai mes préférés aussi: Daisy, Thomas et Mme Patmore. dommage qu'ils n'aient pas eu davanatge d'intrigues. J'ai eu du mal avec Thomas mais au moment où on s'y attend le moins, il est très émouvant. 

Daisy est le vent de fraîcheur de cette série. MmePatmore est un pilier mais dommage aussi qu'elle n'est pas eu plus d'intrigues.

Je peux en développer d'autres mais ça risque d'être trop long.

Persos

Fraizy  (25.02.2017 à 19:06)

C'est un peu difficile de parler de tous les personnages de la série donc je vais parler de mes préférés.

J'ai adoré le personnage de Sybil et j'ai été triste du sort réservé à son personnage. C'était une bonne storyline mais quand on adore un personnage, c'est toujours difficile de le laisser partir. Elle apportait un vent de fraicheur et de modernité au chateau et bien sur, j'ai aussi adoré sa relation avec Branson.

D'ailleurs, c'est dommage qu'il soit revenu avec la petite Sybil une fois qu'il était parti. C'était chouette de le revoir mais son retour n'a pas apporté grand chose et a même desservi le personnage.

J'ai appris à aimer Mary et lady Edith qui était parfois sous-exploitée aussi avec tout ce qui lui est arrivé la pauvre. 

Bien sur, je suis obligée de mentionné Violet et ses répliques toujours au top !! 

Du côté des serviteurs, j'aime tout le monde, en particulier Daisy et la cuisinière.

Ajouter un message sur la dernière page

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
nouvelle série de  Julian Fellowes

nouvelle série de Julian Fellowes
 Julian Fellowes, créateur de Dowton Abbey, est sur le projet d'une nouvelle série. The Gilded Age ...

Downton Abbey le film: sortie en salle aujourd'hui

Downton Abbey le film: sortie en salle aujourd'hui
Après plusieurs mois d'attente, c'est le grand jour! Le film, suite des aventures de la série...

Le secret de Green Knowe sur TF1 Séries Films ce soir...

Le secret de Green Knowe sur TF1 Séries Films ce soir...
TF1 Série Films diffuse, ce soit à 21h, Le secret de Green Knowe, un film de Julian Felowwes, avec...

Belgravia, le roman de Julian Fellowes, adapté en série

Belgravia, le roman de Julian Fellowes, adapté en série
Julian Fellowes, auteur, créateur de la série Downton Abbey, producteur et scénariste...

La bande annonce officielle du film est sortie!

La bande annonce officielle du film est sortie!
Après le poster officiel dévoilé hier par la production, c'est au tour de la bande annonce du film...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

cinto, 15.10.2019 à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

CastleBeck, 15.10.2019 à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

juju93, Avant-hier à 22:14

3ème catégorie des L d'or de The L Word : le personnage masculin (oui masculin vous avez bien lu) qui aurait mérité d'être + approfondi.

Locksley, Hier à 15:33

L'interview de bloom74, HypnoVIP, est publiée à l'Accueil ! Bonne lecture et bon après-midi !

sabby, Hier à 21:05

Hello bonsoir ! Un nouveau survivor vous attend sur S.W.A.T Bonne soirée à tous !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site